Litah le solstice d'été

Litha la fête solaire et de la fertilité pour célébrer le solstice d’été C’est un sabbat mineur Le solstice d’été est le jour le plus long de l’année. A ce moment là le soleil est à l’apogée de sa puissance, c’est le jour marqué par un grand pouvoir magique. Les jardins sont fleuris, les jours rallongent et les soirées entre amis recommencent autour d’un verre et des barbecues. C'est la période de l'année où les cultures poussent bien et où la terre s'est réchauffée. Bede ( https://en.wikipedia.org/wiki/Bede) écrit que "Litha signifie doux ou navigable, parce que pendant ces deux mois, les brises calmes sont douces et ils avaient l'habitude de naviguer sur la mer douce » Les druides modernes célèbrent ce Sabbat sous le nom d'Alban Hefin, "Lumière de l'été". Le soleil dans sa plus grande force est salué et célébré en cette fête.
Litah le solstice d'été

Le 21 juin, les feux de la saint Jean et la fête de la musique

Litha est la saison de la pollinisation, la saison des amours des animaux.
Etrangement elle fait partie des fêtes les plus célébré de manière détournée.
Les catholiques ont fait les feux de la saint Jean, la république la fête de la musique.
La tradition est ainsi respectée, car c’est un jour de fête, de plaisirs, car le solstice d’été est une fête joyeuse.

Pour profiter du pouvoir de ce sabbat, sachez que tout ce que vous récolterez et préparerez seront renforcées.

Votre belle-mère vous sert du vin d’orange à tour de bras et bien elle a surement préparer un 21 juin

Célébrer Litha

Beaucoup de cultures ont honorés les dieux et les déesses du soleil, alors regardons quelques-unes des divinités du solstice d'été. Il y a aussi une légende de la bataille entre le roi des chênes et le roi des houx.

Il y a pléthore de magie solaire, de mythes, de légendes et de nombreuses cultures ont adorés le soleil dans le cadre de leur pratique religieuse à travers le temps. 
Dans la spiritualité amérindienne, la danse du soleil est une partie importante du rituel.


Le solstice d'été est également associé à des fêtes comme la Vestalia, dans la Rome antique, et à des structures anciennes comme les cercles de pierre que l'on trouve partout dans le monde.

C'est une excellente période de l'année pour sortir à l'extérieur et cueillir vos propres herbes.

Fêter votre maison avec des fleurs

Des roses, du jasmin, de lavande, des tournesols, des pivoines, des marguerites, toutes les fleurs qui vous plaisent et représentent l’été.
   
Fabriquez votre balai magique
C’est le jour parfait pour créer votre besom ce petit balai réservé à votre autel.

Organisez un repas aux couleurs du soleil et de l'été

Tajine au citron, tarte au citron, du miel, vous avez tant de trésors à votre disposition pour embellir votre table et enchanter vos papilles.

La boisson des Dieux l’hydromel est le breuvage de ce sabbat, vous pourrez trouver sur différents sites des recettes pour le faire, cependant ce n’est pas une simple recette de cuisine …
Vous pouvez en faire des cocktails très inventifs et délicieux.
La bière est aussi de mise.
Toutes les boissons à base de céréales et de fruits seront les bienvenues.

Comment fêter Litah

réparez votre autel
Avant de commencer le rituel, pensez à préparer votre autel pour Litha.

Bougies blanche, bleue, verte ou or.
Cercle de pierres, avec de l’aventurine, de la malachite, oeil de tigre et de l’émeraude.
Vos outils consacrés et des fleurs fraiches.
De l’encens de rose, jasmin ou de la myrrhe

Pour le rituel préparer un sac en lin ou en papier avec des plantes à l’intérieur :
Millepertuis
Lavande
Camomille
Verveine
Sauge

En confectionnant ce sachet mettez en pensées toutes vos difficultés et soucis.

Fermez le avec une ficelle rouge.

Sur votre autel allumez les bougies et brulez l’encens.
( bien-sûr un extincteur doit toujours être à votre portée )
Je vous conseille d’allumer la bougie or car elle attire les forces puissantes et peut éventuellement remplacer toutes les autres couleurs pour vos rituels.

Si vous n’avez pas de pierres projetez mentalement votre cercle de pierre ou ouvrir votre cercle magique.

Invoquez le dieu et la déesse

"Ecoutez les paroles des sorcières,
Notre secret caché dans la nuit,
Lorsque le chemin était sombre,
Nous le relevons aujourd'hui,
Devant l'eau et le feu mystérieux,
Par la terre et le souffle de l'air,
Gardez le silence, veuillez vous taire.

Les renaissances de la nature,
Le passage des hivers et printemps,
Nous communions avec ce qui vit,
Et fêtons dans un cercle hors du temps.

Quatre fois l'an, les grands Sabbats viennent,
Et les sorcières dansent avec entrain,
Aux premières récoltes, à Imbolc
Aux feux de Beltaine, et à Samain,
Quand les jours et les nuits s'égalisent,
Quand le Dieu est au zénith ou nadir,
Les sabbats mineurs sont convoqués, 
Et les sorcières vont s'ébaudir.

Treize lunes, et cycles féminins,
Treize sorcières dans un coven,
Treize crépuscules pour s'ébattre,
Tout cela en un jour et un an.
Transmis depuis les âges anciens,
Passant entre l'homme et la femme,
Passant d'un siècle à un autre,
Depuis le commencement des âmes.

Quand le cercle magique est tracé,
Par le glaive ou l'athamé puissants,
Ses frontières traversent deux mondes,
Pour cette heure vers les ombres il descend,
Ce monde n'a aucun droit de le voir,
Et le monde d'en bas point ne trahis,
Les Dieux Anciens y sont invoqués,


L'oeuvre magique s’est accomplie.

Il y a deux piliers mystiques,
Qui le seuil du temple avoisinent,
Tous deux sont puissances naturelles,
Des formes et des forces divines,
Sombre et lumineux en succession,
Les opposés l'un contre l'autre,
Représentent le Dieu et la Déesse,
Grâce aux aïeux cette fois est notre.

La nuit c'est le cavalier des vents,
Le Dieu Cornu, seigneur des ombres,
Et le jour c'est le roi des forêts,
Habitant les clairières et les combes.

Elle est jeune ou vieille à sa guise,
Sur la barque nuageuse elle vogue,
Ronde Dame argentée de minuit,
Sombre matrone et mystagogue.

Le maître et la maîtresse de l'art,
Habitent les tréfonds de l'esprit,
Immortels et toujours renouvelés,
A volonté ils libèrent ou lient.

Ainsi, bois le vin des Dieux Anciens,
Et danse et aime en leur honneur,
Jusqu'au jour où ils te recevront,
Dans la paix, à la fin de tes heures,
Fais ce que tu voudras, c'est le défi,
Mais à personne ne fait de mal,
Voilà le commandement unique,
Que les Dieux t'enseignent l'idéal.

Le Credo Wiccan en huit mots pieux:
"Si nul n'est lésé, fais ce que tu veux » »

Puis faites s’enflammer le sachet avec la flamme de la bougie et posez le dans le chaudron.
En regardant les souffrances du passé réduites à néant et récitez :

"Ô gracieuse Déesse, Ô dieu bienveillant 
En votre pouvoir je me remets
En votre pouvoir je vous prie d’effacer les souffrances du passé et de les bannir à jamais de ma vie.
Et je vous prie de charger ma vie d’émerveillement, d’amour, de pais et de joies en cette nuit du solstice d’été.
Que mon coeur s’harmonise aux énergies d’amour et bienveillance de cette nuit enchantée.
Je vous rends grâce "

Restez en prière aussi longtemps que vous sentirez l’énergie sacrée sur vous.

Kaly